LA PAZ : LOS YATIRIS

Mis à jour : 16 août 2018

Le merveilleux n’appartient pas qu’à la littérature.


La Paz, siège du gouvernement bolivien, est une ville merveilleuse, empreinte de magie, remplie de croyances qui enrichissent son patrimoine. Située au sein de l’Altiplano, à plus de 4000 mètres d’altitude, elle est complètement entourée par les majestueuses montagnes enneigées des Andes.

La Paz et l'Illimani, son gardien rocheux


Vous avez sûrement déjà entendu parler des fées, des lutins, des fantômes et d’autres créatures du monde paranormal. Moi aussi, j'ai grandi en écoutant des histoires sur la magie, sur le monde au-delà du nôtre. Mais à la différence des autres, les miennes ne sont pas créées par Charles Perrault, ni par les frères Grimms (ni par Disney); ce sont des légendes de ma propre culture, celle de la Bolivie.


En voici quelques personnages du monde mythique bolivien:

l’Illimani est notre gardien, un volcan endormi depuis plusieurs siècles. Tandis que le Mururata, est un titan vaincu et décapité par le même Illimani lors d'une dispute pour la souveraineté de la ville. Le dieu Huayna Potosí prit forme de montagne pour protéger les Tiwanacotes (une civilisation pré-inca), et les âmes appelées achachilas nous accompagnent et nous guident. Les lutins qui habitent dans les bois de Pura Pura sont porteurs de bonheur, alors que le Ekeko est dieu de l'abondance et de la chance.


Le merveilleux est omniprésent à La Paz. Nous avons au coeur du centre ville "la calle de las Brujas" (la rue des sorcières), un marché où l'on trouve des objets, matériels pour pratiquer des rites magiques. Ou encore, tous les 24 janvier a lieu la foire “Alasitas” en honneur du dieu Ekeko, pour acheter des objets porte-bonheur, des figurines.

Représentation d'une achachila / Une figurine d'Ekeko / La calle de las Brujas


Un autre phénomène qui rend cette culture extraordinaire

En Aymara (langue vernaculaire de la Bolivie), le terme "yatiri" signifie "celui qui sait".

Considérés comme des savants dans la société bolivienne, les yatiris sont des médiums qui dialoguent avec le monde spirituel; ils créent le mystère et rendent les Boliviens plus curieux que jamais. Ces hommes étudient la botanique et fabriquent eux-mêmes des tables tournantes. Selon la culture bolivienne, toute construction d’immeubles ne peut se réaliser qu’après une inauguration présidée par un yatiri: il faut qu'il fasse une offrande à la Terre pour que tout se passe bien et qu’il n'ait pas d’accidents causés par la colère des dieux.


Nous respectons sincèrement nos traditions: la croyance sur l'existence des dieux, de la magie, de l’énergie spirituelle et sur le fait que toute chose possède une âme. Nos légendes se transmettent alors de bouche en bouche et perdurent ainsi de génération en génération.

La Bolivie peint par Arturo Borda : "El Yatiri" (1918) / "Illimani" (1943)


Carola Palza

Sources d'images

Le peuple des Andes (photo de couverture) - Hans Doller

La Paz et l'Illimani, son gardien - Wikipédia

Représentation d'une Achachila - Will Lyon, Pinterest

Ekeko - Samuel Rendon, Flickr

La Calle de las Brujas - Periodicolaregion

Les 3 Yatiris - Erbol / El Popular / Bartolina Sisa, Getty Images

269 vues

Design logo 

Philomène Martinez

Graphisme / Illustrations 

Marianne Tran, 17 ans

Taipei (Taiwan)

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon