ROME: LES GARDES SUISSES

Quand vous pensez à Rome, qu’est-ce qui vous vient en tête?

L’architecture riche et variée, allant de la Chapelle Sixtine et ses impressionnantes fresques aux ruines romaines du forum et du célèbre Colisée en passant par la fontaine de Trevi? La gastronomie réputée aux quatre coins du globe: pizza, pasta, gelati ? La mode? Les italiens et leur langue chantante?


Il y a cependant un détail qui a du retenir votre attention lors de votre dernier voyage dans la Ville éternelle … Des hommes habillés de rouge, jaune et bleu en faction aux alentours du Vatican … Ce sont ces fameux gardes suisses que l'on s'empresse de prendre en photo avec leurs tenues bariolées. Mais que savons-nous d’eux finalement? Remontons quelques siècles plus tôt, en 1506, date de la création de cette armée par le pape Jules II. Eh oui, voilà plus de 500 ans que la Garde Suisse Pontificale est au service des papes! Sa mission est de protéger le pape.


Devenir garde suisse, ce n’est pas seulement une question de volonté. Il y a des conditions à remplir dont une qui est évidente : être suisse. Non, ce n’est pas un mythe, tous les membres de cette armée ont bien la nationalité suisse! Ensuite, comme toute armée, il est nécessaire de répondre à certaines exigences: bonne santé, réputation irréprochable, etc.

Être garde suisse donne l’opportunité de vivre des moments uniques à Rome et à l’étranger puisque lors des voyages du Souverain Pontife quelques membres de la garde l’accompagnent.


Vous l’aurez peut-être remarqué mais ils ne portent pas toujours la même tenue. Cela dépend de l’endroit où ils se trouvent, des circonstances et de la météo. Ils ne portent pas systématiquement la tenue tricolore, celle-ci pouvant être délaissé pour une tenue entièrement bleu marine, une cape s’ajoutant en fonction du temps qu’il fait. Les grandes occasions comme la Messe de Noël et de Pâques rajoutent à la tenue des suisses un casque à plumes et une cuirasse du XVIIe siècle.


Tous les 6 mai depuis l’an 1527, lors d’une cérémonie appelée l’Assermentation, les nouvelles recrues arrivées durant l’année prêtent serment, trois doigts levés, jurant fidélité et service au pape actuel et à ses successeurs. Ils crient dans leur langue maternelle : allemand, français ou italien. Pourquoi le 6 mai ? Car lors du sac de Rome par les armées de Charles V, 189 gardes suisses donnèrent leur vie pour sauver le Saint Père. C’est en hommage à cet événement que les suisses ont choisi cette date. Sont présents à cette Assermentation d’importants représentants politiques et membres de l’Église.


Véritable emblème de la Ville éternelle, les gardes suisses sont un incontournable de la place Saint Pierre, représentants à la fois de la tradition et de la modernité (leur costume ne datent que du XXe siècle!). Ne les manquez plus maintenant que vous en savez un peu plus!


- Fabiola Ldt

Colisée de Rome - Futura Sciences

Jules II examinant les plans de la basilique Saint-Pierre - Horace Vernet

Gardes Suisses - Wikipédia, defense.gouv.fr

L'assermentation - Cath.ch


58 vues1 commentaire

Design logo 

Philomène Martinez

Graphisme / Illustrations 

Marianne Tran, 17 ans

Taipei (Taiwan)

  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon